Cartographier les solutions de coopération Sud-Sud dans les États arabes

Etats arabes

Intégration de la responsabilité sociale dans les investissements urgents à forte intensité de main-d'œuvre

mardi, 17 avril 2018 08:29 Written by 
  • Location(s): Egypt
  • Type(s): Solution
  • Theme(s): Democratic Governance, Youth Empowerment
  • SDG(s): 16. Peace, Justice and Strong Institutions
  • Locations in the Arab States: Egypt
  • Types in the Arab States: Solution
  • Themes in the Arab States: Democratic Governance, Youth Empowerment
  • SDGs in the Arab States: 16. Peace, Justice and Strong Institutions
  • Types of ComSec Solutions: Solution

L'Égypte obtient 3 sur 10 en matière d'état de droit, 3 sur 7 en ce qui concerne les contraintes de l'exécutif et 1,72 sur 7 en matière de transparence et de lutte contre la corruption. Ces scores indiquent la nécessité de renforcer le cadre de responsabilisation.

Solution: Intégrer la responsabilité sociale dans l'investissement d'urgence à forte intensité de main-d'œuvre est un mécanisme permettant d'introduire un cadre de responsabilité dans les opérations gouvernementales et d'obliger les prestataires de services publics à rendre des comptes via une plate-forme commune, sur laquelle différents acteurs, tels que le gouvernement, les organisations de la société civile (OSC), les médias, le secteur privé, peuvent travailler ensemble pour améliorer la prestation des services.

Buts et objectifs : L’objectif général du projet est de générer une meilleure réactivité des pouvoirs publics face aux besoins de la population cible. L’Afrique du Sud a pour objectif d’engager un dialogue entre les citoyens, les organisations de la société civile, les groupes de jeunes et les médias, ainsi que de renforcer le degré de réactivité des autorités gouvernementales (sièges et bureaux régionaux du MSMEDA et partenaires opérationnels).

Mise en œuvre: Les solutions ont été lancées par CARE International en coopération avec l'Agence de développement des micro, petites et moyennes entreprises (MSMEDA) en Égypte en août 2014 dans les gouvernorats de Beni-Suef, Assiut et Sharkeya en Égypte. La mise en œuvre s’appuyait sur le modèle TPM de CARE International en Égypte, qui comprenait différentes phases et des outils d’aide sociale récapitulés par le suivi des entrées, les visites de sites, les auditions publiques et les réunions d’examen représentant la transparence, la participation, la responsabilité et la réactivité pour les indicateurs de bonne gouvernance.

Les 1 ère phase commence par la clarification de la MSMEDA exactement quelles informations nous devons nous attendre à recevoir, de sorte que nous les informations de suivi qui est utile à nos principales parties prenantes, y compris le siège lui - même. Une fois que les informations les plus pertinentes ont été clarifiées, chaque partie doit ensuite divulguer les informations destinées aux groupes de surveillance. Les contrôleurs suivent ensuite la publication de ces informations par rapport aux obligations stipulées.

La 2 ème phase comprend le suivi des entrées. Afin de suivre les entrées à partir des données et des budgets liés au projet, l'équipe a d'abord dû concevoir un format de suivi des entrées et de reporting, un format d'extraction au format Excel afin de générer et de commander des informations clés. Les jeunes ont ensuite été formés à l'utilisation du format de rapport. Les contrôleurs ont ensuite collecté et compilé les informations dans le format de rapport et les ont régulièrement mises à jour. Les observateurs ont ensuite été chargés d’écrire des observations sur les données figurant dans leurs rapports.

Lors de la 3 ème phase, des visites de sites conjointes ont lieu. Ces visites sur le terrain ont lieu où les parties prenantes concernées des groupes de surveillance, CARE, le MSMEDA, les médias et autres ont pu corroborer ou remettre en question les données publiées par les OSC et les agences de travaux publics.

Au cours de la 4 ème phase, les superviseurs de CARE sur le terrain ont aidé les observateurs à analyser les points communs et les divergences entre le suivi des entrées et les visites sur site - la validation des données et à rédiger un rapport contenant des observations et des recommandations. Ces observations ont ensuite été partagées avec l'EDA et les OSC locales auprès desquelles des données ont été recueillies. Les rapports indiquent s'il existe des divergences entre les rapports de suivi des entrées et les visites sur le terrain.

À la 5 e phase, des audiences publiques ont lieu; de telle sorte qu'il soit utile de tenir une réunion pour redéfinir les principales parties prenantes et les principaux problèmes à traiter, ceux-ci pouvant évoluer au cours de l'initiative. L'équipe a eu des réunions spécifiques avec des parties prenantes individuelles. Celles-ci ont été conçues comme des réunions préparatoires avant le forum, des réunions d’information pour les partenaires des médias et des groupes de discussion avec d’autres acteurs clés. Des invitations ont ensuite été envoyées à différents groupes de parties prenantes, notamment les OSC, le bureau local du MSMEDA, les médias et les bénéficiaires directs et indirects du projet. L'audience publique a ensuite eu lieu. Après l'audience publique, un rapport contenant un résumé des conclusions a été rédigé, un plan de surveillance a été élaboré pour suivre les engagements et un communiqué de presse a été préparé pour les journalistes.

Réalisations:
Le MSMEDA avait mis en œuvre 24 actions correctives sur la base des recommandations résultant de la mise en œuvre du modèle d'AS; tandis que ses partenaires d'exécution avaient appliqué 174 actions correctives. Pour les recommandations restantes, le MSMEDA et ses partenaires de mise en œuvre ont soit clarifié la non-applicabilité de ces recommandations, soit encore en débattre, soit envisagé d'autres moyens d'appliquer ces recommandations.

Les dirigeants de MSMEDA SA ont commencé à être convaincus de cette expérience et à diriger les activités de certains modèles de SA. Ils ont surtout facilité la coopération du public récemment invité à partager leurs connaissances et leur expérience et à les transmettre à d'autres bureaux régionaux des gouvernorats de Qena et de Minia.

Les groupes de surveillance des jeunes en tant que principaux responsables de la mise en œuvre de la SA-ELIIP, à la fin du projet, les groupes de surveillance des jeunes menaient eux-mêmes les activités du modèle de SA et animaient des auditions publiques. Cela avait montré la construction en béton à leurs capacités.

Le modèle TPM a été mis au point pendant la durée du projet et testé pour être utilisé et reproduit par d'autres entités en Égypte et / ou dans d'autres pays.

Budget : 730 000 USD

Partenaires: Ford Foundation, le Foreign and Commonwealth Office

Détails du contact:
Egypte
Medhat Massoud
Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
CARE International en Egypte

Mays Abou Hegab
Courriel: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Téléphone: +201099913128

Amr Lashin
Courriel: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Téléphone: 201097773161

 

Read 5142 times Last modified on lundi, 04 février 2019 00:22
Login to post comments
UNOSSC, Division for Arab States, Europe & the CIS RT @WGEO_org: “The African region is rich in natural resources from the quality of our soil, water and minerals that we depend and base our… 1 year ago